CRÉATION 2020

Voici une adaptation moderne du fameux conte d’Oscar Wilde, paru dans une revue anglaise en 1887. Un projet qui mêle théâtre, piano en live et humour. Un spectacle musical autour d’un classique, avec quelques touches anglaises, pour toute la famille dès 6/7 ans.

Projet soutenu par le département du Nord et la ville de Bondues

Fantôme de canterville

SUR SCÈNE

1 comédienne et 1 pianiste qui revisite les grands standards de la pop anglaise.
Durée approximative 45 minutes.
Adaptation de Céline Balloy.
Musique live au piano, chant, et arrangements : Arnaud
Création lumière : Fabrice Vincourt
Public : famille

L’HISTOIRE

Il y a près de 500 ans, près de Londres, Sir Simone de Canterville tue sa femme. Depuis, il rôde dans son manoir, tel un vieux fantôme et effraye tous ses occupants. Jusqu’au jour où débarque une famille d’Américains. Et malheureusement pour lui, ces nouveaux co-locataires ne sont pas du tout effrayés.

UNE ADAPTATION MODERNE

Le fantôme de Canterville - Allotrope

La pièce que nous vous présentons est une adaptation moderne et musicale de la nouvelle écrite en 1887.
Nous avons choisi la traduction d’Albert Savine de 1906 que nous avons dépoussiérée par la réécriture de Céline Balloy. 
Ainsi, le spectacle oscille entre classique et modernité. Humour et frisson. Langage soutenu et contemporain. Théâtre et piano. Un savoureux mélange qui aurait plu à Oscar Wilde, cet homme de lettres aux idées avant-gardistes. 

OSCAR WILDE : UN AUTEUR PROVOCANT

Oscar Wilde est né en 1854 à Dublin. Il découvre très jeune la littérature et commence à écrire des poèmes et des pièces de théâtre. Mais ses succès littéraires et mondains ne feront pas oublier sa vie privée, jugée scandaleuse par la société anglaise de l’époque. Condamné par les tribunaux, il passe deux ans en prison où il compose des poèmes et des proses tragiques. Il vient mourir en France, assez misérablement, en 1900.

DE LA POP ANGLAISE À TOUS LES ETAGES !

Lugubre, sombre, inquiétant, le fantôme n’en est pas moins attachant. Et sous l’influence de la maîtresse de maison qui n’a peur de rien, et sûrement pas des fantômes, le fantôme se laisse influencer et change peu à peu de registre. Finis, de jouer les traditionnels morceaux de Haendel au clavecin ! Place à la modernité et aux artistes rock’n roll : Queen, Madness, Sting, Radiohead, le thème Harry Potter… font désormais partie du répertoire du fantôme et résonnent dans le manoir pour tenter désespérément d’attirer l’attention. Lui, qui souffre finalement de solitude et de non reconnaissance. 

DES EXPRESSIONS EN ANGLAIS DANS LES DIALOGUES

Nous avons souhaité conserver dans le spectacle quelques expressions, mots en anglais, sans que cela nuise à la compréhension de l’histoire : 

Le fantôme : I’m awful, nasty, scary ! I’m feeling depressed. Je n’ai plus de raison d’exister.
Mrs Otis : C’est de votre faute aussi ! Vous avez été très méchant, absolutely nasty.
Le fantôme : Je vais très bien moi, madame ! YOU are crazy 

L’HUMOUR, UN PARTI PRIS

Nous sommes parvenus à faire naître un spectacle mêlant humour et frisson. Les personnages sont hauts en couleurs, tous attachants et drôles, révélant au grand public leurs failles et leur absurdité. Nous sommes proches d’un humour anglais à la sauce française.

LES PERSONNAGES

1. La narratrice, comme dans les contes

Nous avons volontairement gardé le récit narratif très approprié pour développer l’atmosphère inquiétante du conte et dérouler l’intrigue sans en perdre une miette. Pendu à ses lèvres, le spectateur écoute la conteuse narrer cette histoire incroyable de fantôme qui ne faisait plus peur à ses occupants. La tradition orale (si propre aux conteurs irlandais, pays d’origine de l’auteur) est ainsi respectée. 

Mais nous avons apporté quelques touches modernes à ce conte classique de la littérature.

2. Une femme devient le personnage principal

Dans notre adaptation théâtrale, Mrs Otis remplace Mr Otis, personnage présent dans l’histoire mais que l’on ne verra jamais. Mrs Otis passe ainsi au premier plan. C’est elle qui gère les enfants, la maison, ses activités et en l’absence de son mari, elle gère aussi la présence de ce fantôme, plus enquiquinant que méchant…

  • Elle est un personnage très excentrique, très swing, à l’image de la mère d’Oscar Wilde, une poétesse n’hésitant pas à s’afficher dans la défense du féminisme et de la cause Irlandaise face à l’Angleterre.
  • C’est elle aussi qui remet en place la vérité : un homme ne tue pas sa femme sous le prétexte absurde qu’elle ne lui fait plus à manger. Selon l’âge des enfants, un parallèle pourra être fait avec les phénomènes d’actualité : l’égalité homme/femme, les féminicides, la place de la femme dans notre société actuelle. 

En somme, intervertir Mr Otis en Mrs Otis nous a paru être une manière moderne et pourquoi pas provocante à la manière de Wilde de remettre la femme à l’égal de l’homme.

3. Le fantôme : un homme de paradoxes

Un fantôme qui ne fait plus peur et qui déprime… Voilà un personnage contradictoire à l’image de son auteur. À la fois attachant et tendre, le fantôme est aussi cet être cruel qui a froidement assassiné sa femme sans jamais évoquer de regret. Un texte pas tout à fait moral à l’image d’Oscar Wilde.

  • On a en effet reproché à l’auteur une certaine immoralité et son goût pour les hommes mettra malheureusement un frein à sa carrière.
  • Oscar Wilde affiche une attitude paradoxale vis-à-vis des femmes. Il a été rédacteur en chef pour une revue avant-gardiste qui défendait déjà la cause des femmes : The women’s world.
  • Mais dans le même temps, il se moque d’elles, et de leur envie pressante de se marier, les reléguant au rang d’épouse soumise et oubliant les plaisirs de la vie, si chers à l’auteur. « L’homme veut être le premier amour de la femme, alors que la femme veut être le dernier amour de l’homme. »

QUELQUES PISTES PEDAGOGIQUES À MENER AVEC LES ELEVES

Les élèves avec l’aide de leur professeur pourront s’amuser à comparer l’histoire traditionnelle et son interprétation moderne : 

  • Repérer ce qui a été supprimé et/ou ajouté dans l’histoire. 
  • Repérer les différentes formes de langage contemporain et classique. 
  • Repérer les expressions et passage en anglais.
  • Traduire les chansons anglaises, faire le parallèle entre le sens de la chanson et l’histoire.
  • Repérer les passages et le vocabulaire qui font peur, l’humour.

Pour les plus grands, repérer les phénomènes de société : la place de la femme, les féminicides, l’homosexualité.

Arnaud, pianiste

Musicien autodidacte, Arnaud est un claviériste et arrangeur qui exerce dans le Nord.

Après un passage par la musique électronique et le synthétiseur, il se tourne vers l’interprétation de morceaux de variétés et de jazz, et crée ses propres arrangements au piano. Son univers musical oscille entre Serge Gainsbourg et Depeche Mode, en passant par Ella Fitzgerald et Vladimir Cosma.

Il a participé à divers projets artistiques, notamment la comédie musicale Oliver Twist, d’après le roman de Charles Dickens, en partenariat avec le collège Chasse-Royale de Valenciennes.

Il a également été le pianiste attitré du spectacle Cabaret durant 4 ans à Cambrai. 

Enfin, co-fondateur du duo piano-voix Cheek to Cheek, il intervient dans le domaine de l’événementiel à travers des animations musicales et des prestations sur scène.

Céline Balloy, autrice, metteuse en scène, comédienne

Formée au Cours Florent, Céline est comédienne dans divers projets : théâtre, courts-métrages et pubs TV. Ses professeurs ont été Fabienne Luchetti, Sandy Ouvrier (professeure au Conservatoire de Paris), Laurent Natrella (de la Comédie Française). Ancienne journaliste, elle reprend très vite goût à l’écriture et écrit un premier spectacle pour enfants Griotte puis, une petite forme pour les adolescents : J’ai 20 ans c’est la crise. Vise le cœur, mais ne prends pas tout est la première pièce qu’elle réserve aux femmes (Éditions La Fontaine). Avec Voyous ! Céline renoue avec le jeune public. Elle collabore en tant que scénariste à des projets audiovisuels et notamment à l’écriture d’un épisode de la série Raymond, dessin animé diffusé sur Canal + Family. Elle met régulièrement en scène ses textes au sein de la compagnie Allotrope basée dans le Nord. Elle a été assistante mise en scène pour Antoine Lemaire sur Faustine 2 à la Rose des Vents. Parce qu’elle aime la pédagogie et la transmission, elle donne des cours de théâtre dans différentes structures de sa région, dont le Conservatoire de Cambrai. Elle a notamment participé à un Cléa (Contrat local d’éducation artistique) en Cœur d’Ostrevent en 2019. 

Contact

Céline Balloy
06 14 36 47 10
cie.allotrope(at)orange.fr